LA FRANCE UNE CHANCE

Confectio, une PME d’insertion née du besoin de masques

Nord (59)Recruter

Le groupe Vitamine T s’est mobilisé dès que l’État a lancé en urgence le projet Résilience, fin mars, pour équiper en masques le grand public. Ce projet initié par Thibaut Guilluy, haut-commissaire à l’inclusion dans l’emploi et à l’engagement des entreprises, s’inscrit dans le cadre du mouvement « La France, une chance ».

Dans les semaines qui ont suivi, son organisme de formation et de recrutement a lancé une vaste campagne pour embaucher 130 personnes en contrat d’insertion (CDDI), de 6 mois, sans formation particulière, mais rentrant dans certains critères : chômeurs de longue durée, jeunes sans qualification.

142 salariés recrutés en sept semaines

L’objectif était de mettre au travail une première vague d’hommes et de femmes dès le 4 mai, sur le site du siège, l’ancienne usine Thomson, puis une deuxième et une troisième, lundi dernier. Objectif atteint, et même dépassé : à ce jour, 142 personnes ont été embauchées, pour un effectif global de 160 salariés, encadrants compris. Cette production de masques s’est d’abord appuyée sur Vit’insert, une des sociétés de Vitamine T, qui exerce dans plusieurs secteurs d’activité : la filière bois, la recyclerie, le nettoyage de véhicules, le conditionnement et la confection, donc. Mais vu son développement express dû à la très forte demande, une nouvelle PME est née. Confectio est la 24e filiale du groupe nordiste.

Ses salariés produisent des masques de catégorie 1, « à usage des professionnels en contact avec le public », en coton et en intissé synthétiques, mais également des pièces 100 % coton, qui ont intéressé certains des clients habituels de Vitamine T souhaitant équiper leurs salariés, comme Kiabi, Cultura ou encore le groupe Vinci.

Confectio fabrique aujourd’hui 12 000 masques par jour, et vise les 30 000 dans trois semaines. Ce qui sort de son atelier, en ce moment, sert essentiellement à répondre à la commande de la Région, dans le cadre de son opération « Un masque pour chacun ». À l’avenir, l’entreprise devrait aussi produire des blouses.

Recruter

Partager cette initiative

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp